Evitez les arnaques et escroqueries grâce à nos évaluations

Impuissance et problèmes d’érection

impuissanceLorsqu’un homme ressent une excitation sexuelle, un certain nombre d’hormones, de muscles, de nerfs et de vaisseaux sanguins s’activent et travaillent en conjonction avec les autres organes pour signaler l’excitation sous forme d’érection.

Les signaux nerveux envoyés du cerveau vers le pénis, stimulent les muscles de sorte à ce qu’ils soient détendus et élastiques, ce qui permet au sang de circuler dans le tissu du pénis.

Une fois que le sang est distribué à travers les muscles du pénis, une érection est obtenue. Les vaisseaux sanguins disponibles dans le muscle sont verrouillés ce qui lui permet de maintenir une bonne rigidité. Une fois l’excitation sexuelle passée ou bien l’acte accompli, les veines du pénis se rouvrent, et le sang peut quitter le pénis de sorte à ce que le muscle se décontracte.

À un certain moment dans sa vie, un homme peut rencontrer des difficultés à générer ou à maintenir une érection. Les problèmes érectiles se produisent lorsque l’homme n’arrive pas obtenir une érection suffisamment ferme pour avoir des rapports sexuels.

Pour la plupart des hommes, ce problème se produit de temps à autre, ce qui ne représente rien de bien grave. Toutefois, si vous ne parvenez pas à générer une érection au moins 1 fois sur 4, il y a des chances que vous ayez un problème de santé qui nécessite un avis médical.

Pour votre information, le dysfonctionnement érectile est également connu sous les termes suivants :

– Dysfonction érectile (DE)
– Impuissance
– Dysfonction sexuelle
– Trouble érectile

Qu’est-ce que l’impuissance ou la dysfonction érectile?

Stimulé par des facteurs internes comme externes, l’organe responsable de la reproduction chez l’homme – le pénis – se gorge de sang, gonfle et durcit : on parle d’érection. Mais lorsque ce facteur essentiel ne survient pas, même sous l’influence des divers stimuli, il y a donc dysfonctionnement. De quoi s’agit-il? Quels sont les facteurs qui peuvent influencer ce type de problèmes?

Le mécanisme de l’érection

L’érection est phénomène naturel lié à la vie sexuelle de l’homme. C’est également une activité importante et primordiale pour une sexualité épanouie au sein d’un couple.

Elle peut être influencé par divers facteurs, tant au niveau physiologique que psychologique. C’est un moment au cours duquel, la verge se gorge de sang, se durcit et s’élargit.

Pour que l’on parle d’érection, il faut que l’homme ait été soumis à de nombreux stimuli (stimulations sexuelles) et que son organisme (le système nerveux et le système circulatoire) fonctionne en synergie pour raidir le pénis.

Il s’agit donc d’une chaîne d’interactions complexe en corrélation avec des facteurs biophysiologiques et biochimiques qui permet d’assurer le maintien du pénis en érection.

Les causes de l’impuissance masculine

Le dysfonctionnement érectile est un phénomène qui peut être causé par de nombreux facteurs. C’est, en fait, l’incapacité d’un homme à avoir une érection ou à maintenir la rigidité d’une érection durant les relations sexuelles. Il peut être d’origine psychologique ou physiologique.

En cas d’origine psychologique, on retrouve :

– Le stress causé par le travail, l’envie incessante de réussir, ou la perte de son emploi par exemple ;
– Les problèmes internes au sein du couple ;
– Les difficultés d’expression vis-à-vis du partenaire (l’homme n’arrive pas à s’exprimer correctement en ce qui concerne les positions à adopter lors de relations sexuelles, par exemple) ;
– La lassitude et l’ennui des relations sexuelles ;
– L’hostilité envers sa partenaire ;
– Le manque de motivation ;
– La fatigue ;
– Les difficultés financières ;
– Et bien d’autres raisons encore…
stress couple lit
D’autre part, la dysfonction érectile peut être d’origine physiologique. Il s’agit là d’un dysfonctionnement causé par un trouble au niveau des organes génitaux ou des diverses structures qui participent au bon fonctionnement de l’érection.

Dans ce cas, on retrouve :

– L’anomalie du système sanguin, les maladies cardio-vasculaires, le diabète… en sont les principales causes ;
– L’utilisation de certains médicaments. Certains médicaments ont pour effet secondaire de retarder l’érection. Citons les antidépresseurs, la cimétidine… ;
– La chirurgie comme dans le cas de l’ablation de la prostate pour des raisons de santé ;
– Dysfonctionnement au niveau du système nerveux ;
– Le tabagisme qui participe à l’accentuation des maladies cardio-vasculaires.

Impuissance : A quel âge? Quelques statistiques pour comprendre :

Selon plusieurs investigations, la sexualité diminue avec l’âge. Pourtant, même à 70 ans, elle demeure encore d’actualité.

Avec les divers facteurs qui peuvent influer sur l’érection, on compte qu’un homme sur cinq (1/5) est touché par un dysfonctionnement érectile.

Chez les jeunes, le dysfonctionnement érectile n’est pas monnaie courante. C’est en général à partir de la cinquantaine que ce phénomène commence à se faire remarquer et, le risque pour un homme d’en souffrir augmente considérablement plus le temps passe. Il devient même fréquent avec la vieillesse. Ainsi, près du tiers des hommes âgés de 50 et 70 ans sera confronté à des dysfonctionnements érectiles au cours de sa vie!

Il a par contre été remarqué que les causes les plus fréquentes sont plutôt d’origines psychologiques.

Ancrée dans nos habitudes et prédéfinie comme un besoin naturel, la sexualité est une partie intégrante de notre vie. Mais lorsque l’homme subit de la pression et est confronté à des problèmes d’ordre psychologique mais aussi physiologique, il peut être victime de dysfonctionnement érectile. C’est pourquoi il est important de faire attention à notre mode de vie afin de pouvoir jouir d’une sexualité épanouie.

Bien sûr, il arrive qu’on ait des “pannes” des fois… Mais alors, comment faire la différence? Comment savoir s’il s’agit d’une dysfonction érectile sous-jacente?

Comment diagnostiquer un problème d’impuissance?

Un problème d’érection passager, si cela ne vous arrive que de temps en temps, ne devrait pas vous inquiéter. Tous les hommes ont un soi-disant «échec» de ce côté-là, à un certain moment dans leur vie. On pourrait même appeler cela une petite panne passagère. Les causes probables de l’incapacité occasionnelle à obtenir (et maintenir) une bonne érection dure comprennent, entre autres :

– L’anxiété ;
– La fatigue ;
– Le stress ;

Pourquoi consulter un médecin plutôt que quelqu’un d’autre?

Pour un bon diagnostic d’impuissance, il n’est pas recommandé d’aller voir n’importe qui!

Voici pourquoi…

– Seul un médecin peut évaluer votre état de santé et décider si vous avez un problème médical ;
– Seul un médecin peut faire des tests qui peuvent être nécessaires à l’évaluation du problème ;
– S’il devient nécessaire de prescrire des médicaments, seul un médecin est habilité à le faire.

Alors, quel type de médecin devez-vous consulter?

Il existe différents types de médecins que vous pourriez consulter.

Parlez ouvertement à votre médecin traitant de votre problème d’érection!

Comme bon point de départ, parlez à votre médecin traitant. Après tout, il/elle vous connait personnellement, connait vos antecedents et a accès à vos dossiers médicaux.

Aussi, si vous avez peur de son regards ou de son jugement, rassurez-vous, c’est son travail. de plus, l’impuissance n’a rien de honteux ni de drôle. Et, en tant que médecin, il/elle est obligé de garder le “secret”, la déontologie ne lui permet pas de divulguer la moindre information à votre sujet.

De surcroit, si votre médecin ne peut pas réellement aider, il/elle va vous orienter vers un autre médecin qualifier pour traiter votre cas.

Toutefois, beaucoup d’hommes sont très embarrassés par le fait d’aborder ce problème avec leur médecin traitant. Si c’est le cas, vous devriez en parler à un autre médecin généraliste. Ou carrement aller voir un autre type médecin comme par exemple :

– Un médecin dans une clinique consultative et polyvalente ;
– Un médecin dans une clinique génito-urinaire ;
– Un médecin privé – sexologue, ou un urologue (un chirurgien qui traite le système génital et urinaire).
Consulter un sexologue pour impuissance

Se décider à aller voir le médecin pour diagnostiquer un trouble de l’érection

Vous pouvez vous sentir gêné, voire effrayé à l’idée d’aller voir un médecin mais sachez que les médecins sont habitués à traiter ce genre de cas. De nos jours, le dysfonctionnement érectile est tellement commun que certains médecins voient une demi-douzaine de cas par semaine. C’est une question tout à fait banale pour eux.

La meilleure chose est de planifier à l’avance votre consultation afin de déterminez ce que vous allez dire au préalable.

Certains d’hommes se sentent tout à fait pétrifiés à l’idée d’exprimer le problème à haute voix. D’autres sont gênés, prudes ou simplement trop timides pour prononcer les termes adéquats et pour beaucoup, il faut le dire, il s’agit d’égo.

Mais comprenez bien deux choses :

1/ C’est un problème qui à une solution et qu’il faut traiter. Ne laissez pas votre égo ou votre timidité détruire votre sexualité!

2/ Il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter. Votre médecin à en vu d’autres! Tout ce que vous devez dire, c’est : « Docteur, je crois que j’ai un dysfonctionnement érectile!”

Les questions que vous pourriez poser au médecin :

– Quelle est la cause de mon dysfonctionnement érectile?
– Peut-elle être traitée?
– Quels sont les traitements disponibles?
– Que dois-je changer à mon mode de vie?
– Ai-je besoin de comprimés?
– Seriez-vous prêt à voir mon partenaire et lui expliquer la situation (à lui /elle)?

Ne prétendez pas que vous avez quelque chose d’autre!

Beaucoup d’hommes ont tellement honte de leurs difficultés d’érection qu’ils prétendent qu’ils ont quelque chose d’autre à la place. A ne pas faire : ce serait vous tiriez une balle dans le pied!

Ils vont chez leur médecin au sujet de certaines douleurs réelles ou inventées, comme les maux de dos, et quand le médecin a réglé ce problème – au moment de sortir – le patient se décide à parler et dit: « Oh, il y a autre chose, Doc : Je pense que je suis impuissant… »

Les médecins qualifiés connaissent bien ce stratagème, qu’ils rencontrent régulièrement, mais nous ne pouvons que vous déconseiller cela! Allez droit au but, c’est préférable. C’est le meilleure moyen de bien diagnostiquer l’impuissance.

Il est bien plus simple et plus rapide de dire au médecin dès le début de votre consultation que vous pensez être victime d’un dysfonctionnement érectile.

Que va faire le médecin pour soigner votre impuissance?

Un médecin qui a l’habitude de traiter le dysfonctionnement érectile va prendre le temps de vous parler de ce problème.

Si votre médecin n’est pas habitué à traiter le dysfonctionnement érectile, il ou elle doit vous orienter vers quelqu’un qui est plus qualifié dans ce domaine.

Le médecin vous posera une série de questions franches sur l’érection et le sexe. Vous ne devriez pas être surpris. Nous allons vous dire quelles sont ces questions, afin que vous puissiez être prêts à y répondre.

Voici donc quelques questions que le médecin devrait vous demander :

– Pouvez-vous obtenir une érection, en général?
– Si oui, est-elle assez forte pour la pénétration?
– Perdez-vous l’érection après avoir pénétrer votre partenaire? Et si oui, pouvez-vous la récupérer par la suite?

Ensuite, il y aura presque certainement des questions sur votre mode de vie.

– Êtes-vous marié?
– Êtes-vous hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel?
– Combien de partenaires avez-vous en ce moment?
– Le problème d’érection se produit seulement avec l’un d’entre eux, ou avec l’ensemble?
– Avez-vous des érections matinales?
– Pouvez-vous obtenir une érection si vous vous masturbez?
– Combien de cigarettes fumez-vous par jour?
– Combien buvez-vous d’alcool par semaine?
– Utilisez-vous des médicaments actuellement?

Il est important de répondre à ces questions en toute honnêteté. Rappelez-vous : ce que vous dites au médecin est totalement confidentiel.

Il vous posera également des questions sur votre état de santé général.

Le diagnostic physique

La prochaine étape est un examen physique. Un bon médecin fera toujours un bref examen physique en cas de dysfonction érectile. Le médecin est principalement à la recherche de tous les troubles corporels qui pourraient être la cause de votre problème.

Il devrait examiner votre pénis et vos testicules. Certains médecins font même un examen rectal pour approfondir leurs auscultations au niveau de la prostate.

S’il y a une possibilité que vous pourriez avoir un trouble neurologique (au niveau des nerfs), l’examen du médecin devra aussi vérifier vos réflexes et voir si vous pouvez ressentir les choses comme de la laine, du coton ou une broche appliquée à même la peau.

Le médecin doit également vérifier votre pression artérielle, et faire une estimation de votre état de santé général.

Qu’en est-il des tests pour détecter une impuissance sexuelle?

Dans la plupart des cas de dysfonction érectile, très peu de tests sont nécessaires – à moins que l’examen par le médecin suggère que vous pourriez avoir une maladie physique (ce qui est rare).

Vous devez effectuer un test de tension artérielle et une analyse d’urines pour vérifier le sucre (sa présence suggère du diabète) et les protéines (leur présence suggère des problèmes rénaux). Certains médecins croient qu’il vaut mieux faire un test sanguin pour le diabète.

Une minorité de médecins demanderont d’autres tests en plus des tests sanguins pour vérifier votre taux d’hormones mâles, mais certains experts pensent que cela est inutile – à moins que le patient ne présente des signes physiques évidents d’un faible taux de testostérone, comme le manque de pilosité ou la présence de certains traits plutôt féminins.

Qu’est-ce qui se passe ensuite?

Sur la base de son entretien, ainsi que de son examen et de ses tests, le médecin devrait probablement être en mesure de vous donner la cause la plus probable de votre dysfonction érectile et, selon la situation, vous soigner ou vous orienter vers un collègue. En somme, si vous sentez que cela commence vraiment à vous gêner, n’hésitez pas à demander un diagnostic d’impuissance pour dépister votre trouble érectile.

Pour trouver une solution à un problème, il faudra d’abord en identifier la cause. Qu’est-ce qui fait que l’on devient impuissant? D’où vient la dysfonction érectile?

Causes de l’impuissance sexuelle

ImpuissanceImpuissance, mauvaise érection, trouble érectile, dysfonction érectile, … tant de termes pour définir une seule et même chose qui hante les hommes depuis la nuit des temps. Bien qu’on n’en parle pas beaucoup ou jamais, la dysfonction érectile concernerait 1 homme sur 3.

Quelles seraient alors les principales causes de ces problèmes d’érection? Qu’est-ce qui peut amener un homme à perdre la vigueur de son pénis lors de rapports sexuels?

Impotence d’origine physique

Les causes des problèmes d’érection peuvent également être physiques. En effet, Cela est dû à des troubles qui peuvent affecter les nerfs et les vaisseaux sanguins responsables de l’apparition d’une érection.

Les causes physiques des problèmes érectiles comprennent :

– Les maladies cardiovasculaires ;
– L’athérosclérose (durcissement des artères) ;
– L’hypertension artérielle ;
– Le diabète ;
– L’obésité ;
– un taux élevé de cholestérol ;
– La maladie de Parkinson ;
– La sclérose en plaques ;
– La maladie de La Peyronie (développement de tissu cicatriciel dans le pénis, provoquant une érection douloureuse) ;
– L’utilisation de certains médicaments, y compris les diurétiques, les relaxants musculaires, ou des antidépresseurs ;
– L’alcoolisme ou la toxicomanie ;
– La consommation de tabac ;
– Un traumatisme ou une blessure à la moelle épinière ou de la région génitale ;
– des problèmes congénitaux, comme l’hypospadias ou épispadias ;
– Des complications de la circoncision ;
– Une maladie du foie ou une maladie rénale ;
– Un traitement pour les problèmes de prostate.

Cette liste n’est pas exhaustive. Elle regroupe cependant les principales causes physiques observées par les médecins.

Impuissance : les origines psychologiques

D’un point de vue psychologique, 40 % des hommes qui se plaignant de problèmes érectiles ont entre 25 et 45 ans. Les problèmes psychologiques qui ont tendance à distraire l’homme durant l’acte sexuel sont légion, ceux-ci comprennent :

– L’angoisse de ne pas être en mesure d’atteindre ou de maintenir une érection.
– Une détresse émotionnelle prolongée liée à des soucis économiques, professionnels ou sociaux.
– Des problèmes relationnels.
– Une dépression.
– Une idée fixe.
– …

En somme, tout ce qui pourrait altérer le tempérament personnel et qui pourrait affecter la performance sexuelle au lit est considéré comme pouvant être à l’origine de ce trouble érectile.

Le trouble de l’érection vous complique la vie

Impact de l'impuissance sur le coupleLes complications liées à l’impuissance sont importantes et peuvent influer sur votre mode de vie. Des problèmes d’érection peuvent tout aussi bien influencer votre psyché que votre physique notamment en termes :

– de stress ou d’anxiété ;
– d’embarras ;
– de faible estime de soi ;
– de problèmes relationnels ;
– d’insatisfaction dans votre vie sexuelle.

Quelles sont les complications liées aux problème d’érection?

Élément essentiel de la vie, la sexualité se place au centre du cycle de développement des êtres humains. Pour qu’il y ait un total épanouissement, il faudra que la sexualité au sein d’un couple soit satisfaisante. Mais lorsqu’il y a problème érection, l’activité sexuelle de l’homme ralentit.

Cet aspect vient perturber l’équilibre au sein d’un couple et beaucoup d’hommes s’inquiètent en ce qui concerne leur virilité, leur état de santé mais aussi pour tous les autres problèmes que les troubles érectiles peuvent occasionner. Toutes ces interrogations nous amènent au cœur du problème afin de comprendre la dysfonction érectile mais aussi les complications qu’elles peut engendrer.

Les complications psychologiques l’empêchent d’être au garde-à-vous

La dysfonction érectile est un trouble qui peut aggraver votre état de santé en vous affaiblissant psychologiquement. On remarque chez la plupart des personnes souffrant de troubles érectiles, l’incapacité à s’exprimer. Certains n’osent aborder le sujet que lorsque leur partenaire cherche à comprendre ce qui ne va pas. Les dysfonctionnements érectiles constituent un frein à l’épanouissement sexuel de l’homme. Ils peuvent être à la base de nombreux autres problèmes. En effet, certains facteurs ne sont pas à négliger :

– L’alcoolisme et le tabagisme. C’est un phénomène récurrent chez les personnes souffrant du trouble érectile. C’est un moyen de consolation mais aussi de réconfort pour ces personnes cherchant donc à dissimuler la vérité.

– Le repli sur soi-même, voire l’isolement. Ce sont des facteurs qui ne participent pas au développent de l’homme et encore moins à son rétablissement lorsqu’il souffre de dysfonctionnement. Il élimine donc toute possibilité de se faire soigner et par conséquent, de retrouver sa virilité.

Le poids des complications physiologiques

Physiologiquement, les troubles érectiles résultent du mauvais fonctionnement de certains de nos organes. Ignoré et mal interprété, pour la plupart d’entre nous, le problème d’érection est souvent la résultante de diabète.

En effet, deux hommes sur trois (2/3) souffrant du dysfonctionnement érectile souffrent également de diabète. Ce dernier participe à la détérioration de la santé en général. Et, s’il n’est pas vite prise en charge et bien traitée, concourt à l’apparition d’autres maladies (nécrose, troubles de la vue, etc.) et à l’aggravation de l’impuissance.

Par ailleurs, l’apparition de troubles érectiles est souvent le signe d’une autre maladies sous-jacente. Il s’agit notamment des maladies cardio-vasculaires. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre soins de sa santé et d’alerter son médecin en cas d’apparition des symptômes du dysfonctionnement érectile.

A défaut de guérir, il est bien sûr préférable de tout faire pour prévenir la maladie. Donc, comment prévenir un souci sérieux tel que la dysfonction érectile? Existe-t-il une « cure anticipative »?

Quels traitements pour l’impuissance?

Comment traiter l'impuissanceLe trouble érectile est l’un des dysfonctionnements qui impacte la vie des hommes de manière considérable. Normal, cela touche à ce qu’il y a de plus critique chez un mâle : sa virilité. Quand un homme est confronté à un trouble sexuel, il entre très vite dans un cercle vicieux! Il souffre en permanence et en silence car le sujet est assez tabou. Peu de gens arrivent à en parler ouvertement tandis que la majorité restante continue à envisager le pire. Ce qui nuit bien évidemment considérablement au traitement de l’impuissance.

Soigner l’impuissance, c’est possible! Il faut savoir que tout mal est guérissable, jusqu’à preuve du contraire! Quand un trouble de l’érection se présente, il ne faut pas l’appréhender de la même manière qu’on appréhenderait une maladie grave.

Un trouble érectile peut être guéri s’il est bien diagnostiqué et donc bien pris en charge. De l’usage de médicaments spécifiques à la chirurgie réparatrice, en passant par l’utilisation des extenseurs péniens et des prothèses intra-péniennes, plusieurs méthodes de traitement existent. Cependant, avant d’envisager l’une de ces solutions, il est tout à fait possible de commencer par le traiter par soi-même, à domicile.

Un mode de vie sain pour un pénis sain

Pour traiter l’impuissance par soi-même, il est impératif de bien connaître l’origine de son problème. Si vous arrivez à dépister ce qui peut causer votre impuissance, vous pourrez alors attaquer le problème directement à la source!

Aujourd’hui, nous allons aborder le mode de vie que chacun de nous adopte : peut-être n’y avez-vous jamais pensé, mais… votre style de vie peut facilement être votre ennemi numéro 1!

Ainsi, si vous souhaitez agir radicalement et mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre traitement, vous pouvez (déjà) commencer par :

– Réduire ou arrêter définitivement la consommation de tabac ;
– Réduire considérablement votre consommation d’alcool ;
– Vous accorder beaucoup de repos (surtout assez de sommeil la nuit, bien sûr!) ;
– Maintenir une alimentation saine ;
– Pratiquer une activité physique régulière afin de garder la ligne ou de perdre du poids au besoin ;
– Aborder, et vite, le problème avec votre partenaire : cela la concerne aussi et elle contribuera à résoudre le problème en l’acceptant d’abord et en le banalisant ensuite.

Un diagnostic bien fait pour un traitement bien fait

A partir de là, si aucun changement ne se fait sentir, il serait préférable de passer à la vitesse supérieure : contacter votre médecin pour déterminer la ou les cause(s) de vos problèmes d’érection. Votre médecin examinera votre pénis, votre rectum ainsi que les fonctions de votre système nerveux.

Il se peut aussi que votre médecin vous demande de passer par certaines analyses et examens pour pouvoir diagnostiquer avec précision ce qui altère vos érections. Ces examens incluent, le cas échéant :

– un bilan sanguin complet (NFS), un ensemble de tests sanguins qui vérifie, entre autres, l’anémie (nombre de globules rouges) ;
– un profilage hormonal (spécialement testostérone et prolactine) ;
– un test de tumescence pénienne nocturne (TNP) ou la mise en condition d’érection durant le sommeil ;
– des ondes sonores à ultrasons dans le but de repérer les tissus sanguins et musculaires potentiellement abîmés ;
– une analyse d’urines pour mesurer les niveaux de protéines et de testostérone.

Lorsque votre médecin aura déterminé la cause de votre problème d’érection, il ou elle vous proposera le traitement contre l’impuissance approprié. Les options de traitement peuvent inclure la résolution d’un problème de santé sous-jacent, tout comme le médecin peut proposer une intervention dans le but de réduire les problèmes d’érection de façon drastique.

Les options de traitement contre les problèmes d’érection peuvent inclure :

– Médicaments injectés dans le pénis, y compris la prostaglandine E1 (alprostadil) et la papavérine ;
– Médicaments injectés dans l’urètre (alprostadil (MUSE)) ;
– Médicaments contre la dysfonction érectile à consommer par voie orale, tels que le sildénafil (Viagra) ou le tadalafil (attention aux effets indésirables); ou encore des médicaments naturels sans effets secondaires notables;
– Chirurgie réparatrice ;
– Dispositifs d’aspiration du pénis ou pompe pénis.

D’autres traitements sont toujours en cours d’élaboration. En effet, la science n’arrête pas de rechercher toute forme de solution capable de venir à bout de ce type de trouble sexuel qui menace le bien-être des hommes!

Intéressé? Vous pouvez déjà consulter la rubrique Solution Pour Traiter l’Impuissance en consultant notre section Virilité.


Dernière mise à jour le 21 juin 2022.

Partager cet Article!